Texte

Léser son prochain financièrement et moralement

Résumé

Cette unité d’enseignement sur la Parachat Béhar aborde un sujet qui nous concerne tous, en tous lieux et à tous les âges : il s’agit de l’interdit de léser son prochain. Nous fournirons tout d’abord une présentation générale de cette injonction, telle qu’elle apparaît dans les versets bibliques. Puis, nous expliquerons de façon plus détaillée, à l’appui de commentaires rabbiniques, les deux volets de ce précepte : le premier concerne l’interdit de causer un tort financier (onaat mamone) tandis que le second se rapporte à un préjudice moral (onaat devarim). Au terme de la séance, nous nous interrogerons sur le sens de la juxtaposition entre l’interdiction de causer un préjudice moral, et l’injonction : « Vous craindrez votre D.ieu… ». Pour terminer l’étude de ce thème, nous débattrons avec les élèves du sujet suivant : « Qu’est-ce qui est plus grave ?  Léser son prochain financièrement ou moralement ? »

SAVOIR : Définir l’interdit de « léser son prochain » en distinguant les deux formes de préjudice prohibées par la Torah.

IDENTITÉ : Développer chez les élèves le sens de l’équité, de la droiture et de l’honnêteté, ainsi que la sensibilité à l’égard d’autrui, afin d’éviter de causer un quelconque préjudice à son prochain.

COMPÉTENCES : Relever les informations pertinentes dans les psoukim et les textes, afin de répondre aux questions qui s’y rapportent. Comprendre de nouveaux concepts, les assimiler, et donner des exemples illustrant leur application dans la vie quotidienne.

Introduction 

La Torah contient 613 commandements répartis en deux catégories. La première concerne le rapport entre l’homme et D.ieu, et la deuxième porte sur les relations entre l’homme et son prochain. Elles sont toutes les deux aussi importantes l’une que l’autre, et occupent une place équivalente dans les Dix Commandements: en effet, chaque catégorie comporte cinq injonctions figurant de chaque côté des Tables de la Loi.

Dans notre leçon, nous allons aborder un exemple d’interdiction liée aux relations interpersonnelles. Cette règle consiste à ne pas léser son prochain.  Que faut-il entendre par là ?

Déroulement de l’activité 

Leçon interactive

Tout au long de la leçon, l’enseignant va faire participer les élèves en leur demandant de lire à tour de rôle les textes et les explications de l’unité. Il les incitera à poser des questions, à suggérer des réponses, et à donner des exemples.

1. La mitsva (page 1 de l’unité)

  • Il existe deux occurrences de cet interdit dans notre Paracha. Les élèves liront les versets et leurs traductions.

  • Le premier texte (Vayikra 25,14-16) nécessite d’être expliqué :  inciter les élèves à poser des questions, puis les noter au tableau. Les réponses seront fournies par la suite (à la page 2 de l’unité).

  • Demander aux élèves : « Que signifie « tenir compte des années de Yovel et des années de récolte ? » » « En quoi ce nombre d’années influe-t-il sur la valeur d’un champ ? »

  • Traduire, définir et expliquer le terme de אונאה.

2.               Causer un tort financier (page 2 de l’unité)

  • Explication du contexte lié à l’interdit de léser financièrement, en répondant aux questions soulevées plus haut.

  • Explorer d’autres champs d’application concernant les achats et les ventes de biens. Inciter les élèves à participer et à trouver d’autres exemples / des scénarios / des cas concrets.

Exemples : Tromper autrui au niveau du poids / de la qualité de la marchandise ; ruses et escroqueries diverses dans le commerce (imitations de marques, vente de pages publicitaires inexistantes, ventes en ligne où le produit photographié n’est pas identique au produit réel.)

  • Demander à deux élèves volontaires de présenter un petit scénario illustrant ce sujet.

3.               Causer un tort moral (page 3 de l’unité)

  •  Noter la phrase suivante au tableau : « Attention aux mots qui causent   des maux ! »

  • Est-ce un simple jeu de mots ?

  • Demander aux élèves d’expliquer et de donner des exemples.

  • Précision : ne pas confondre l’interdit de léser son prochain par des paroles, et les interdits concernant le mensonge et la médisance.

4.               Tu craindras ton D.ieu (page 4 de l’unité)

  • Inciter les élèves à s’interroger sur le passouk de Vayikra 25,17.

Qu’est-ce qui est surprenant ? Quel est le lien logique entre le début et la fin du passouk ?

À priori, les relations à autrui n’ont rien à voir avec la crainte de D.ieu…

  • Se référer aux commentaires figurant dans l’unité de base

Conclusion  

Débat : (Les instructions relatives à la pratique pédagogique du « Débat » figurent sur la page Internet de la fiche.)

Qu’est-ce qui est plus grave ? Léser son prochain financièrement ou moralement ?

Proposer aux élèves des pistes de réflexion qui les aideront à justifier leurs réponses.

Pour ce faire, on pourra leur poser les questions suivantes : 

Imaginez que vous êtes vous-mêmes victimes d’un préjudice d’ordre financier. Que ressentez-vous ? Y a-t-il moyen de « réparer » ce préjudice et de se faire rembourser ? Qu’en est-il d’une vexation ? D’une parole blessante ? Est-il aisé de l’oublier ? De pardonner ?

Bienvenue sur le nouveau site internet de Lamorim-UnitEd !

Notre site internet commence tout juste son voyage, et nous ajouterons régulièrement de nouveaux contenus, fonctionnalités et ressources.

Nous vous invitons à revenir sur notre site et à suivre son évolution !